GUILLEMINS

Les riverains veulent des espaces publics de qualité dans le quartier

URBANISME “Il faut arrêter de parler de voies rapides, ce sont de voies urbaines dont on parle.” En une phrase, la philosophie de la plate-forme Guillemins.be est posée et, sur ces bases, c’est une profonde réflexion sur le quartier des Guillemins qui est avancée.

Réunissant six associations, dont le Gracq et des riverains de la gare, le groupement a en effet livré une vision qui doit, selon lui, être menée pour que le quartier redevienne convivial, entre le tram, le vélo et la voiture “qui représente 71 % de la part modale à Liège, contre 20 % pour les transports en communs et 1 % seulement pour les vélos”.

Parmi les nombreuses suggestions, il y a bien sûr le passage du tram rue des Guillemins plutôt que rue Paradis mais aussi “un nouveau plan de mobilité” qui est soutenu, avec la mise en sens unique de la rue des Guillemins (vers Avroy), la mise en sens unique de la rue de Sclessin (vers la place Leman) ou encore l’inversion du sens rue Varin.

De cette manière, de nombreux espaces seraient regagnés pour d’autres usages que celui de la voiture… déjà trop présente dans la rue Paradis, comme le constate cet habitant : “en deux ans, ma façade est devenue noire”.

Autre souci évoqué, celui relatif aux espaces publics avec l’avenue Blonden dont la requalification en “un lien vert entre le parc de la Boverie et le parc d’Avroy” est jugée nécessaire. Enfin, il y a “le nœud” situé au pied de la future passerelle qui mènera à la Boverie. Là où l’on envisage la nouvelle tour des Finances et l’enfouissement des quais, le groupement désire “un projet cohérent”, ne serait-ce que pour “sa valeur paysagère, son rôle de repère dans l’espace urbain ou son potentiel d’espace public de qualité”. Des pistes à suivre.

M. B.

L’une des propositions de la plate-forme Guillemins.be est de faire passer le tram rue des Guillemins… et de la mettre en sens unique.