"Les plaintes et réclamations des consommateurs doivent être traitées plus vite !"

BRUXELLES "J'avoue avoir du mal à supporter cette relation d'autorité qui m'apparaît de plus en plus entre certains fournisseurs et leurs clients." Le député, MR, Pierre-Yves Jeholet a déposé à la Chambre une proposition de loi visant à instaurer un délai maximal de traitement des plaintes et réclamations introduites par des consommateurs auprès des fournisseurs d'énergie, d'eau de distribution et de télécommunications.

"Lorsqu'il s'agit d'injonctions de payer, les clients ne reçoivent jamais leurs factures en retard. Mais dès lors qu'ils déposent une plainte ou une réclamation, il n'est pas rare qu'ils soient laissés dans le vent, sans la moindre réponse ni information de la part de leur fournisseur."

Cela rompt , selon lui, la confiance et introduit un climat détestable et inacceptable pour les consommateurs.

"Je plaide pour que toute plainte, toute réclamation, toute question soit traitée rapidement par les fournisseurs de sorte que le client puisse obtenir un retour, au pire un accusé de réception précisant si la plainte est fondée ou non, dans les 10 jours ouvrables de réception de la réclamation. Tout consommateur est en effet en droit de recevoir une réponse et une information complète, claire et transparente quant à sa consommation de la part de son fournisseur dans un délai raisonnable."

Pierre-Yves Jeholet précise que sa proposition de loi vise spécifiquement les fournisseurs d'énergie (gaz et électricité), d'eau de distribution et de télécommunications (téléphonie mobile et fixe, télévision).

"Il est inconcevable d'étendre ces mesures à toutes les relations qui lient n'importe quel client à n'importe quel fournisseur. On entrerait alors dans des particularités ingérables. Bien des petites PME, notamment, ne seraient pas en mesure de suivre. Par contre, les secteurs de l'énergie et des télécommunications sont globaux : ils touchent tous les Belges pratiquement sans exception."

V.Li.