Le champion de Tchéquie s'est encore imposé, hier, au terme d'une course très rapide

cyclo-cross

LOENHOUT Le gel et le froid font les affaires de Zdenek Stybar.

Le champion de Tchéquie, longtemps à la peine cette saison à cause d'un virus, apprécie en effet ces conditions météos. Car qui dit gel dit sol sec et surtout absence de boue, soit le terrain parfait pour des cyclocross rapides, qui se jouent moins sur la pure force physique mais bien sur la technique et la vélocité.

Idéal pour cet ancien champion du monde Espoir, ancien adepte du BMX et considéré comme un des plus rapides cycyclo-crossmen. Hier, il a su parfaitement en profiter à Loenhout, manche du Trophée Gazet Van Antwerpen. Avec, à nouveau, une épreuve qui pouvait s'assimiler à une course sur route, avec un peloton composé d'une petite vingtaine d'unités avant le dernier quart d'heure ! Mais Zdenek Stybar a fait le forcing avant l'entame du dernier tour.

Une accélération violente que seul Sven Nys est parvenu à suivre, à bout de souffle.

Le champion de Belgique n'a rien pu faire face au Tchèque : il n'a pas pu tenter de le distancer et se savait battu au sprint.

"Je peine à y croire", a exulté Zdenek Stybar, installé en Belgique, à Essen, où il est suivi par de nombreux supporters, charmés par sa personnalité sympathique. "J'ai longtemps souffert en début de saison vers la 15e position. Mais je peux désormais faire la course."

Avec succès, puisqu'il vient d'empocher son deuxième succès en trois jours, après la nocturne de Diegem. Où il a retrouvé la lumière, après avoir douté en voyant l'émergence de ses anciens rivaux chez les espoirs, Lars Boom et Niels Albert, qui ont bien plus éclos que lui chez les pros.

"Maintenant, il faudra tenir cette condition jusqu'au Mondial", raconte encore le coureur de Fidea, qui espère également que le temps froid et sec restera présent jusqu'au 1er février !

J. Gil.

Le champion de Tchéquie, longtemps à la peine cette saison à cause d'un virus, apprécie en effet ces conditions météos, froides et sèches.