L'ancien bourgmestre d'Engis est décédé jeudi matin

ENGIS La commune d'Engis est en deuil. Jeudi matin, Victor Albert, que l'on appelait Vicky, a rendu son dernier souffle à une dizaine de jours de son 62e anniversaire. Le cancer aura finalement eu raison de cet ancien bourgmestre qui, durant des années, a porté à bout de bras la commune d'Engis.

Vicky Albert avait cédé le mayorat à Serge Manzato le 13 février 2003. Alors que son combat face à la maladie l'avait déjà contraint de déserter son siège de conseiller communal, Vicky Albert s'était retiré définitivement de la scène politique en septembre dernier. Le conseil communal engissois avait alors décidé de lui octroyer le titre de bourgmestre honoraire, estimant qu'il l'avait plus qu'amplement mérité.

Vicky Albert aura été échevin pendant six ans, soit de 1971 à 1976, bourgmestre durant 26 ans et enfin conseiller communal trois ans. C'est d'ailleurs en 1977, soit l'année de la fusion des communes, qu'il est devenu le bourgmestre d'Engis. Ainsi, jusqu'à ce qu'il passe le mayorat à Serge Manzato, Vicky Albert fut le seul bourgmestre qu'Engis ait connu. Vicky Albert a également été député fédéral en 1985.

Ce que les Engissois peuvent retenir de leur premier bourgmestre? « Il était un homme au grand coeur, brillant, extrêmement intelligent et qui pensait d'abord aux autres avant de penser à lui », souligne Serge Manzato, l'actuel bourgmestre d'Engis.

Comme il l'avait souhaité, les funérailles de Vicky Albert seront célébrées lundi en toute simplicité. Jusque-là, il repose au funérarium Téjean à Engis où les visites sont organisées de 16 à 19h. La levée du corps aura lieu lundi à 10h45. Vicky Albert sera incinéré à Robermont avant de rejoindre sa dernière demeure, au cimetière d'Engis, vers 14h50.

© La Dernière Heure 2005