La Grange aux artistes proposera dès la rentrée la méthode Kaddouch qui s'adresse aux enfants dès l'âge de huit mois

ELLIGNIES-SAINTE-ANNE Professeur de musique dans l'enseignement spécial à Leers-Nord, Sylvie Vieren a également créé il y a quelques années la Grange aux artistes à Ellignies-Sainte-Anne.

Revenue des méthodes d'enseignement de la musique pratiquée dans les conservatoires, la jeune femme a mis au point sa propre méthode d'apprentissage à destination des enfants, c'est-à-dire ludique et active. C'est ainsi que chaque note se voit dotée d'un nom et d'un visage donnant naissance au bébé Do ou au papi Mi.

Voulant aller plus loin encore dans l'approche pédagogique de l'enseignement de la musique, Sylvie Vieren est entrée en contact avec Robert Kaddouch, un concertiste par ailleurs expert en pédagogique auprès du ministère des Affaires étrangères français.

L'homme a mené des recherches sur l'audition foetale et postnatale et depuis 25 ans, il applique une méthode qui lui est propre afin de sensibiliser l'enfant à la musique dès l'âge de huit mois. Un enseignement qui a déjà fait ses preuves dans plusieurs pays européens. "L'enseignement d'antan partait du principe que l'enfant ne sait rien. Maintenant, on considère plutôt qu'il est né avec un potentiel naturel qu'il faut exploiter", explique M. Kaddouch. Les cours qui appliquent cette méthode seront proposés dès la rentrée.

"Il s'agit d'une première en Belgique. La méthode Kaddouch est originale et innovante. Ma méthode pour enfant est également inédite. Je suis donc la seule à proposer une démarche complète en rassemblant méthodes innovantes et enseignement classique. J'entends par classique des cours particuliers pour l'apprentissage d'un instrument. J'innove néanmoins en souhaitant absolument sortir des sentiers battus de l'académie. En effet, j'offre un apprentissage à la carte et j'adapte l'enseignement en fonction des capacités de l'élève", précise Sylvie Vieren.

En groupe, les cours durent 20 minutes et dix minutes de façon individuelle pour tenir compte de la capacité de concentration d'un enfant. Les enfants travaillent l'éveil musical, l'oreille, le sens du rythme et également l'imagination.

"La musique doit être un levier d'épanouissement pour l'enfant. Elle participe au développement de l'enfant qui est un acteur de son apprentissage. Il ne s'agit pas de le positionner sur la performance. L'évaluation normative peut être inhibante quand elle arrive à un mauvais moment", explique encore le concertiste français.

Sophie Deghilage

Sylvie Vieren a rencontré Robert Kaddouch afin de pouvoir appliquer sa méthode d'apprentissage dès la rentrée de septembre. (Deghilage)