Les Braivois du président Orban, champions de P2A, vont donc retrouver la P1 dix-huit années après l’avoir quittée