Alain Duys dirigera

le nouveau

FC Chaudfontaine

VAUX-SOUS-CHÈVREMONT Le REV Chaudfontaine (P 1) a enregistré samedi soir sa 2e victoire de la saison. Le derby face à Chênée fut assez houleux. «L'arbitre n'ayant pas daigné se présenter en bord de Vesdre, c'est M. Berbiers, le premier assistant qui dirigea les débats avec beaucoup de difficultés. Les Chênéens étaient particulièrement nerveux envers le referee et on en a profité. Le meilleur exemple s'illustra sur notre 2 e goal. L'arbitre siffla un coup franc en notre faveur et, alors que 4 ou 5 Chênéens expliquaient leur façon de penser à l'homme en noir, j'ai intimé l'ordre à mon joueur de jouer vite le ballon. On a repris l'avance sur cette phase.»

Alain Duys partage le coaching avec Alex Vardakas pour 5 matches encore puisque «c'est officiel, je serai l'entraîneur du club issu de la fusion entre le REV Chaudfontaine et le CRS. Un choix de coeur puisque j'ai connu ma première expérience d'entraîneur à Embourg. Ses dirigeants, qui sont à présent à la tête du REV, m'ont toujours fait confiance et sont des gens très honnêtes. Une fusion, cela se met en place, mais les structures sont là. L'école des jeunes performante et reconnue sera dirigée par un spécialiste, André Bourguignon. Il y a moyen de faire d'excellentes choses ici. Dans les 2 ans, on devra retrouver l'élite provinciale mê- me si le comité ne me place aucune pression. Les objectifs à court terme ont trait à la formation sans vivre ce que l'on appelle habituellement une saison de transition. Le plus tôt sera le mieux, mais on sait qu'il faudra d'abord former un groupe. À ce titre, une évaluation des 2 noyaux s'opère progressivement. Les éléments les plus complémentaires seront choisis pour former la base du prochain groupe. S'il le faut, on complétera celui-ci avec des renforts faisant preuve de maturité et d'expérience.»

Le FC Chaudfontaine est bel et bien en marche.

© Les Sports 2004