Football - D 2 Le déménagement

A. B. Publié le - Mis à jour le

Strombeek s'est produit une dernière fois au Singel face à Heusden-Zolder

STROMBEEK Depuis l'annonce du départ des Strombeekois vers la capitale, les supporters du club brabançon multiplient les gestes de mauvaise humeur à l'encontre des dirigeants strombeekois. Les élus locaux ne sont pas épargnés non plus. Le Bourgmestre Henry Maes en tête. Évidemment, lorsque son échevin des Sports affirme ne rien savoir sur le dossier concernant le matricule 1936, on peut aisément comprendre l'ire des plus fervents spectateurs: `Nos suiveurs doivent comprendre que nous n'avions pas le choix. C'était ça ou la descente aux enfers, affirme Emile De Schouwer, le président strombeekois. Ils doivent également savoir qu'il ne s'agit que d'un déménagement. Trois bus de la STIB seront mis à la disposition des abonnés afin d'effectuer le chemin jusqu'au stade Machtens. Nous ne pouvions pas continuer de la sorte sans une véritable collaboration avec la commune de Grimbergen.´

C'est surtout le côté sportif qui a fait réfléchir les dirigeants tricolores. Ce n'est d'ailleurs un secret pour personne que le groupe mis à la disposition de Danny Ost ne semble pas être en mesure d'assurer la pérennité du club dans l'antichambre de l'élite. Il ne faut pas se voiler la face, Strombeek était à la croisée des chemins. La main tendue par Johan Vermeersch a donc été logiquement saisie: `L'organigramme actuel ne changera pas fondamentalement, ajoute encore Emile De Schouwer. Mais il y aura sans aucun doute des nouvelles têtes dans le Conseil d'Administration.´

Grâce à Vermeersch et à ses acolytes, le noyau s'est vu renforcé par six arrivées. Ainsi, Danny Ost pourra placer la barre un peu plus haut: `Notre objectif a évidemment changé, confirme l'ancien mentor de l'Olympic. Nous viserons une place parmi les six premiers.´

La dernière page strombeekoise sera écrite et tournée en mai prochain. Le nouveau livre s'intitulera FC Brussels. Toutefois, il ne faudra pas perdre de vue que c'est le matricule 1936 qui servira d'encre...

© Les Sports 2002

Publicité clickBoxBanner