Le Liégeois juge qu’il faut parfois savoir se faire respecter