Condamnée en 2010 pour tentative d’assassinat, Isabelle Lebeau avait choisi de fuir

ARRESTATION NAMUR Passer ses fêtes de fin d’année à Cannes, pourquoi pas ?, mais cette fois Isabelle Lebeau n’échappera pas à la prison.

La fugitive namuroise a été arrêtée mardi sur la Croisette, a fait savoir hier la police fédérale.

Isabelle Lebeau avait été condamnée le 30 avril 2010 par la cour d’assises de Namur pour avoir tenté d’assassiner son mari de l’époque, le docteur Robillard, avec un buste en bronze de Napoléon pesant pas moins de 4,6 kg. Pour le jury de la cour d’assises, la préméditation ne faisait aucun doute.

Le soir du 27 avril 2007 , l’accusée avait attiré son mari dans le cabinet médical situé au rez-de-chaussée du domicile conjugal avant de lui assener trois coups à la tête. L’homme avait été grièvement blessé.

Juste après les faits, les enquêteurs avaient mis la main sur divers objets tels que des cordes, des sprays lacrymogènes ou encore un bidon d’essence, ainsi que des notes manuscrites indiquant les démarches à suivre par l’accusée pour parvenir à ses fins. Un scénario digne d’un film.

Après sa condamnation d’avril 2010, Isabelle Lebeau aurait dû recevoir un billet d’écrou, mais elle ne l’a reçu que le 17 novembre dernier. “Un délai beaucoup trop long”, pour son conseil, Me Laquay.

C’est pourquoi l’intéressée refusait de se retrouver derrière les barreaux, arguant qu’elle avait déjà purgé huit mois de détention préventive et qu’elle avait à présent refait sa vie entourée de ses enfants. Elle avait même repris contact avec son ex-mari !

Pour le parquet de Namur, ce délai était justifié par les différentes procédures (cassation, recours en grâce, etc.) entamées par Isabelle Lebeau et son avocat. Ajoutons que la condamnée avait aussi assigné l’État belge en justice, mais, le 30 novembre dernier, les conseils de l’État belge avaient plaidé l’incompétence du tribunal et estimé qu’il n’y avait pas eu faute de l’État.

Isabelle Lebeau avait choisi la fuite. Fin novembre, le procureur du Roi, Philippe Dulieu, avait assuré qu’elle serait incarcérée tôt ou tard. C’est chose faite. Elle est actuellement dans une prison française et sera remise aux autorités belges dans les jours prochains.

J. Dx.

Condamnée aux assises pour avoir tenté d’assassiner son mari avec un buste en bronze de Napoléon. belga

Isabelle Lebeau.