Le trafic ferroviaire a été interrompu. 32 trains ont été retardés

JEMEPPE-SUR-SAMBRE Lundi matin, les habitants proches de l'usine du groupe chimique et pharmaceutique Solvay ont eu peur. En effet, vers 5h50 du matin, une fuite de chlorure de vinyle s'est déclarée suite à une rupture d'un dispositif d'étanchéité sur une pompe située dans l'unité de fabrication au nord de l'usine, du côté de Ham-sur-Sambre.

Le chlorure de vinyle est utilisé dans la fabrication de PVC. Plus lourd que l'air, il se répand au ras du sol. Immédiatement, les mesures de sécurité ont été prises. Les pompiers de Sambreville et la protection civile se sont rendus sur place. Le trafic ferroviaire a, quant à lui, été suspendu.

Le chlorure de vinyle étant un gaz toxique extrêmement inflammable, on craignait qu'une étincelle provoquée par un train n'entraîne une explosion.

"32 trains ont été touchés par cet arrêt du trafic sur les lignes Tournai-Liers, Tournai-Jambes et Tamines-Huy, précise Fanny Charpentier, porte-parole d'Infrabel. Dix trains ont enregistré un retard de 30 à 60 minutes, cinq ont eu un retard de 5 à 30 minutes et 17 ont eu moins de cinq minutes de retard."

Le trafic a été rétabli vers 7h25 du matin. "La concentration dans l'air était très faible et le gaz s'est peu à peu dilué dans l'atmosphère, souligne la porte-parole du groupe Solvay, Muriel Van Schoelandt. Nous n'avons pas procédé à une évacuation car la nappe de gaz était confinée à l'intérieur de l'usine."

Toutes les installations se sont immédiatement mises en mode sécurité et certaines parties de l'usine ont été temporairement mises à l'arrêt afin d'éviter le moindre risque.C. Bo.

Les pompiers de Sambreville et la protection civile sont rapidement intervenus pour confiner la fuite de gaz.