Les associations

de quartier au secours du folklore

CHARLEROI Depuis le milieu des années nonante, les géants de Charleroi souffraient d'une pénurie de porteurs. Leur comité manquait de bras pour les sortir lors des grandes occasions, com- me les fêtes de Wallonie ou le Mardi gras. Sans jeu de mots, on pouvait dire que la relève n'était plus assurée.

Une formule a permis de régler le problème. L'union des commerçants et artisans a en effet trouvé un accord avec les associations de quartier pour le recrutement de volontaires.

Vice-président de la société, Ernest Cornil repense au temps où des cafés se chargeaient de trouver de la main-d'oeuvre pour porter les géants. Chaque établissement organisait la sortie de celui qu'il patronnait, évoque le septuagénaire avec une pointe de nostalgie. Le Bistro s'occupait de D'Jean. J'étais client et j'ai offert mes services. Ma première participation remonte à 1982.

Elle l'amènera à se passionner pour ces figures bien en vue du folklore. Le septuagénaire n'a pas que constitué l'album de deux décennies de souvenirs, il a fait des recherches sur l'histoire des géants: coupures de presse, photos anciennes, documents d'époque retracent leur parcours dans la vie de la cité.

Depuis l'apparition de D'Jean et D'Jenne dans le quartier de Sale Debout - aujourd'hui de la Digue - en 1932, où le couple marque le retour au pays de verriers partis en Amérique à la fin du 19e siècle à la célébration de leur mariage vingt-quatre ans plus tard, avec comme témoins El Facteur et El Champète. Ernest Cornil est intarissable sur le sujet. Il raconte qu'El Mayeur est la représentation conforme de Jules Lenoir, bourgmestre de la commune libre du Sale Debout, que le petit dernier des neuf géants, D'Jambo, est le fils de D'Jean et D'Jenne, que Lahousse était chansonnier

Les géants font partie intégrante de la famille: le fils d'Ernest est porteur, sa fille et sa femme qui ont restauré la blouse de D'Jenne se sont confectionné la même tenue qu'elles mettent le jour du carnaval. Enfin, il faut savoir que tous les quatre sont membres du comité des géants. Avec quatre sièges sur six, les Cornil y détiennent d'ailleurs la majorité.