L'international a été inculpé pour voie de fait après une bagarre

LIVERPOOL Le capitaine de Liverpool Steven Gerrard a été inculpé en compagnie de deux autres hommes, arrêtés comme lui lundi vers 2 h 30, après une bagarre dans un bar de nuit de Southport, au nord de Liverpool. Il a été libéré sous caution mardi matin, après une garde à vue de 24 heures.

Les deux autres personnes inculpées et également libérées sous caution mardi sont John Doran, 29 ans, et Ian Smith, 19 ans, deux amis de Gerrard, issus comme lui de Huyton, un quartier ouvrier de Liverpool. Les trois hommes comparaîtront le 23 janvier devant un tribunal de Southport, a précisé la police dans un communiqué.

Trois autres hommes arrêtés en relation avec ces incidents ont été libérés sous caution sans être inculpés, dans l'attente d'un complément d'enquête. Le disc-jockey du bar, un homme de 34 ans, a été soigné à l'hôpital pour des blessures au visage.

Gerrard, sélectionné 70 fois en équipe d'Angleterre, fêtait à Southport, une station balnéaire prisée des footballeurs fortunés, la victoire de Liverpool (5-1) face à Newcastle dimanche. Au cours de ce match, il avait marqué deux buts pour son équipe.

Le club de Liverpool, dans lequel Gerrard a effectué toute sa carrière professionnelle, a réagi pour la première fois mardi matin en l'assurant de son plein soutien, alors que les joueurs bénéficiaient comme la veille d'une journée de repos. "Steven a été un formidable serviteur pour Liverpool ces dix dernières années et le club lui apportera tout le soutien dont il a besoin en ce moment", a déclaré un porte-parole du club.

Gerrard n'est pas habitué aux écarts de conduite hors des terrains. Il avait toutefois été vu en 2001 buvant quelques heures avant un rassemblement de l'équipe nationale. Il avait dû s'excuser auprès du sélectionneur de l'époque Sven-Goran Eriksson.

Plusieurs joueurs professionnels britanniques ont eu des démêlés avec la justice, le plus souvent pour des délits liés à la consommation d'alcool, à l'instar de George Best, Tony Adams, ou plus récemment Jermaine Pennant, un coéquipier de Gerrard à Liverpool, et Joey Barton.

Selon The Sun, Gerrard aurait reçu l'assurance que sa carrière en équipe nationale ne serait pas en danger après cet incident. Le Daily Telegraph estime, lui, qu'il ne devrait pas être puni par son club ni par la FA.

Alex Curran (à gauche) a ramené son mari Steven Gerrard à la maison. L'international anglais a été inculpé pour voies de fait.