Le Britannique a profité de la puissance de son moteur Mercedes pour souffler la pole à un grand Vettel