Le ministre en visite pour faire le point sur le dossier

CARRIÈRES ANDENNE Le ministre de l’Environnement, Philippe Henry (Écolo), était hier à Thon-Samson, à l’invitation de la locale verte andennaise, pour faire le point sur le dossier Mâle Plume.

Le projet défendu par les sociétés Solvay et Van Nieuwpoort de créer une carrière sur ce site repris en zone d’extraction au plan de secteur a suscité une vive opposition des riverains.

Ce printemps, l’ASBL Non à Mâle Plume, craignant que la modification du plan de secteur promise par le gouvernement wallon ne soit en rade, était à nouveau sortie du bois. Car, depuis le lancement de la procédure de modification, trois années s’étaient écoulées, ce qui permettait aux promoteurs de réintroduire une demande de permis.

Bref, Philippe Henry, accompagné de son cabinet, était venu porter de bonnes paroles rassurantes auprès de plusieurs membres de l’ASBL Non à Mâle Plume, dont Thierry Tacheny.

Selon le ministre , la position du gouvernement n’a pas changé et reste unanime pour refuser le projet. “Il s’agit d’un dossier emblématique”, commentait-il. “Non seulement pour les Andennais, mais aussi plus généralement car il s’agit du seul cas wallon de désinscription d’une zone d’extraction.”

Où en est-on ? L’étude d’incidences relative à la modification du plan de secteur se termine, ce ne serait plus qu’une question de semaines. Tout au plus de quelques mois. Quand elle sera terminée, il y aura présentation de l’adoption provisoire par le gouvernement, avant l’enquête publique puis l’adoption définitive. “Toutes les étapes du dossier peuvent désormais être bouclées en un an”, assure le ministre. Ceci sans considérer d’éventuels recours… Chez les opposants, on se réjouit donc de cette nouvelle.

L. S.