Le trio Steve Houben, Charles Loos, Maurane, se reforme, le temps d'un album, de spectacles et peut-être plus

BRUXELLES Lorsqu'on passa la porte de la salle manger de chez Maurane, on entendit un grand éclat de rire qui présageait de la bonne humeur dans laquelle nous allions faire l'interview de HLM, soit, Steve Houben, Charles Loos et ladite Maurane. Cela faisait bien vingt ans (leur premier album est sorti en 1986) qu'ils ne s'étaient plus retrouvés sur scène et en studio ensemble. «Quand l'album est sorti, à l'époque, nous expliqua Charles Loos, assez curieusement, le groupe n'a plus vraiment existé. La carrière de Maurane commençait à très bien marcher On se revoyait pour des événements ponctuels, c'est tout, 2, 3 fois en 20 ans pour jouer. On avait évidemment toujours des contacts humainement parlant. On s'est reformé il y a 3 ans» « dans le cadre du festival de Wallonie, continue Maurane. On m'avait demandé d'en être la marraine, ce qui implique qu'on monte plusieurs projets musicaux. Il y a eu différentes choses dont la reformation de HLM pour l'occasion. Ça nous a donné envie de remettre le couvert.»

Quand on évoque leur différent parcours (Houben et Loos font partie de ceux qui comptent dans le jazz belge tandis que Maurane est, faut-il le préciser, une incontournable dans la chanson de variété francophone), ils donnent le même son de cloche: «On est toujours émerveillé de se retrouver tous les trois, sourit Loos. quels que soient les parcours personnels.» Maurane: «Même encore plus. C'est le fait d'avancer en âge. On savoure plus.» Houben, assez silencieux ce jour-là, ajouta: «Chacun est arrivé avec son petit sac de trésor récolté durant ses 20 ans et on a sorti tout ce qu'on avait trouvé.»

Et c'est alors qu'ils ont repris le chemin des studios. «On a pensé très vite à réenregistrer un disque, dans l'engouement de ces retrouvailles, raconta Charles. On a mis deux ans et demi à le faire. C'est long mais ce n'est pas plus mal: on a pu travailler ainsi avec un quintet à cordes, j'ai encore écrit de la musique On avait déjà des titres amorcés mais pas très aboutis. En fait, le deuxième album est pensé de manière très différente du premier. D'abord, pour le premier, on était que trois. Il s'est fait dans la foulée de nos nombreux concerts d'alors.» Maurane: «Celui-ci s'est fait moins vite.» Charles: «Et avec beaucoup plus d'argent!» Maurane: «Même si ce n'est pas démesuré, pour du jazz c'est beaucoup.»

HLM, Un ange passe (IGLOO)

En concert le 26/10 à Louvain-la-Neuve (Aula Magna), le 8/11 à Nivelles, (Waux Hall), le 15 à Dinant (C. culturel), le 16 à Mouscron (C.C. Marius Staquet), le 2/12 à Tournai (Maison de la culture), le 10 à Arlon (Maison de la culture), le 15 à Namur (Théâtre royal), le 16 à Verviers.

© La Dernière Heure 2005