Hoste inquiet

Leif Hoste a quitté la route de Paris-Nice jeudi. Le Flandrien souffre du dos. “Ça allait de mal en pis au fil des étapes”, avouait le triple… deuxième du Tour des Flandres, habitué à souffrir de ce genre de problèmes. “La douleur me prend de la nuque au bas du dos. Je dois absolument me faire manipuler et soigner au plus vite. Ensuite, je vais voir avec l’équipe comment trouver un programme alternatif car mes courses arrivent.” Hoste craint aussi de ne pas pouvoir disputer Milan-Sanremo.

Les étapes du week-end

Paris-Nice se termine ce week-end par deux étapes traditionnellement difficiles. D’autant que la météo ne va pas faciliter la tâche des coureurs. À la pluie, attendue surtout dimanche mais déjà aujourd’hui, il faudra ajouter le vent, de nord-est assez fort (45 km/h samedi avec des rafales à 75 km/h). Dans l’arrière-pays niçois, où la course franchira le cap des 1.000 m d’altitude (1.043 au col du Ferrier), les conditions seront vraiment hivernales. La 7e étape ira aujourd’hui de Brignoles (Var) à Biot-Sophia Antipolis (Alpes Maritimes) sur 215,5 km, avec départ à 12 h 30 et une arrivée prévue vers 17 h 45. Cinq difficultés sont recensées (dont deux cols de 1re catégorie), mais la dernière culmine à 64 km de l’arrivée. Pourtant, le circuit local à Biot (deux fois 18,5 km) est en dents de scie. Les 1.500 derniers mètres sont en montée (6 %). Deux sprints bonifications sont prévus, à Lorgues (km 30) et à Biot (km 178).

Dimanche, l’ultime étape sera courue autour de Nice sur 124 km. Elle comprendra aussi cinq difficultés dont la Turbie (km 94) et le Col d’Eze (km 108) sur la fin. Les deux sprints auront lieu à Plan du Var (km 19) et à Le Col (km 110).

Les invitations pour le Canada sont connues

Les organisateurs des Grands Prix de Québec (9 septembre) et de Montréal (11 septembre) ont déjà fait connaître le nom des équipes invitées à ces deux courses du calendrier mondial. Outre les dix-huit formations du World Tour, quatre équipes continentales pros ont reçu une invitation. Il s’agit des groupes sportifs français Cofidis, Europcar et FDJ, ainsi que de l’équipe canadienne Spider Tech, dirigée par Steve Bauer.

E. d.F.

Les Belges pour les Mondiaux sur piste

Le coach fédéral, Peter Pieters, a sélectionné douze coureurs (dont deux réserves) en vue des Championnats du Monde sur piste qui se dérouleront du mercredi 23 au dimanche 27 mars à Apeldoorn, aux Pays-Bas.

La sélection belge

Dames. – Poursuite par équipes: Else Belmans, Jessie Daams, Jolien D’Hoore (réserve: Gilke Croket). Omnium: Jolien D’Hoore (réserve: Jessie Daams). Scratch: Else Belmans (réserve: Gilke Croket).

Messieurs. – Poursuite par équipes: Dominique Cornu, Ingmar De Poortere, Jonathan Dufrasne, Gijs Van Hoecke (réserves: Tim Mertens, Justin Van Hoecke). Scratch: Nicky Cocquyt (réserve: Tim Mertens). Poursuite individuelle: Dominique Cornu (réserve: Jonathan Dufrasne). Omnium: Gijs Van Hoecke (réserves: Nicky Cocquyt, Tim Mertens). Course aux points: Ingmar De Poortere (réserve: Kenny De Ketele). Course par équipes: Kenny De Ketele, Tim Mertens (réserves: Ingmar De Poortere, Gijs Van Hoecke).