Le PS explose son score à Farciennes avec 68 % des voix

FARCIENNES Le PS qui obtenait déjà 62 % des voix en 2000, renforce encore son score. Emmené par Fabrice Minsart, il obtient cette fois des résultats historiques avec 68 % des voix. Là non plus, les affaires qui ont secoué la métropole carolorégienne ne semblent pas avoir touché le parti de gauche, ni même les affaires qui ont touché la société de logements sociaux. Le PS en sort même renforcé. Mais la grande surprise provient des voix de préférence. Ce n'est pas Fabrice Minsart qui reprendra le siège mayoral, mais Hugues Bayet, troisième sur la liste. Le jeune loup farciennois était réellement un danger pour le bourgmestre sortant et les pressentiments se sont confirmés hier soir. Hugues Bayet devient l'un des plus jeunes bourgmestres de Belgique. À 31 ans, il est amené à gérer une commune de plus de 11.000 habitants en prise avec de nombreux problèmes sociaux. Le défi qui l'attend est de taille. Il obtient 1.324 voix de préférence contre 1.130 pour Fabrice Minsart. Le jeune futur mayeur ne nie pas qu'il y a bien eu de grandes tensions durant la campagne et que deux tendances se sont affrontées au sein du PS. Le PS gagne donc encore un siège et géré la commune avec 17 sièges sur 21. Mais cette majorité confortable ne veut en aucun cas dire que le PS ne gouvernera pas avec un autre parti. Côté opposition, le scrutin donne le MR d'Adrienne Kambimbi en net recul. Il ne lui reste plus qu'un seul siège. Par contre, l'autre parti d'opposition, le CDH gagne, lui, un siège et obtient deux représentants. Le siège du FN disparaît puisque la liste n'était pas présente et Ecolo reste stable avec un siège.

M. I. G.