La tâche du comte Michael Goblet d'Alviella ne sera pas simple...

COURT-SAINT-ETIENNE Si le Roi me donne l'opportunité d'approuver ma candidature, je compte bien rassembler tous les Stéphanois désireux de construire un projet et travailler pour le bien de l'ensemble des citoyens, et faire ainsi que notre commune ne soit plus en marge des autres cités du Brabant wallon. Je compte même être présent constamment à la commune, puisque je suis prêt à renoncer à ma fonction d'ambassadeur de la Belgique au Conseil de l'Europe, à Strasbourg.

Le comte Michael Goblet d'Alviella lance un message fédérateur. On ne peut que lui souhaiter qu'il soit entendu. Car, dans l'état actuel, sa tâche ne sera pas facile.

Faites le calcul. Au collège, hormis la place de bourgmestre, les places sont déjà attribuées avec le premier échevin chargé des Finances, Jacques Jaumotte (Court 2000), l'échevin des Travaux Louis Thyrion (LB), l'échevin de l'Enseignement et de l'Urbanisme, Jean-Louis Krier (Ecolo) et l'échevine de l'Etat-civil, de la Jeunesse, des Sports et de la Culture, Jeanine Franck (PRL). Pour l'instant, cela ne fait que 2 membres de la majorité pour 3 de l'opposition.

Au conseil communal, le ralliement de Janine Franck fait que la majorité sera de 10 sièges pour le PRL et les IC, contre 9 à l'opposition Court 2000-LB-Ecolo.

Enfin, les PRL-IC n'auront pas la majorité au CPAS, présidé par l'Ecolo Michel Tricot et seront 4 contre 5...