La majorité absolue du CDH à Bassenge est confirmée

BASSENGE 11 sièges, soit le même nombre qu'en 2000, pour 4 au PS et 4 au cartel Oser : la majorité absolue du CDH à Bassenge n'a pas été mise à mal.

Mais on s'en doutait, et le véritable enjeu était surtout de savoir qui succéderait à Ghislain Hiance au poste de bourgmestre. On se souvient en effet que les échevins sortants avaient mené une fronde contre le placement en première position de la liste de Josly Piette, figure marquante du monde syndical et jeune retraité.

Mais même de la dernière place de la liste, celui-ci a remporté le plus de voix de préférence : 895 pour 850 à Jean-Claude Malchair, 840 à Paul Sleypen et 810 à Valérie Hiance.

"Certains m'ont pris pour un trouble-fête quand mon ami Ghislain Hiance m'a demandé de me présenter à Bassenge, mais je crois qu'on peut affirmer aujourd'hui que l'électeur a choisi : je serai bourgmestre", se réjouit M. Piette. "Et alors que certains nous avaient prédit une perte de sièges, il n'en est rien : c'est le signe que cette équipe a bien travaillé, et nous le ferons à l'avenir, avec de nombreux défis pour le Basse-Meuse."

P. Mo.