Qui sont ces détenus qui ont passé, sans interruption, le plus de temps en prison ? Petit tour d’horizon

Certains ont des noms connus, d’autres sortent de nulle part. Les condamnés qui ont passé le plus de temps dans les prisons belges ont tous été reconnus coupables de meurtres et assassinats. Parfois aussi de viols sur des personnes mineures. Leur tableau de chasse est effrayant. Ils ont peu de chances pour eux de sortir un jour…

Staf Van Heycken – le vampire de Muizen – est le recordman des années de détention. Cette palme, l’homme de 61 ans la détient car il a passé 40 ans sans discontinuer à la prison de Louvain, depuis son arrestation, en 1972, après qu’il eut ôté la vie à trois femmes. Il est admissible à la libération conditionnelle depuis 1982 mais a toujours émis l’envie d’uniquement “sortir de temps en temps”. Voilà pourquoi il a pu bénéficier de congés pénitentiaires, avant que cette possibilité soit annulée par la ministre Onkelinx, en 2006.

Jan Caubergh a tout d’abord été condamné à 25 ans de travaux forcés en 1966 pour avoir participé à un vol avec violence. Un membre de sa bande a tiré sur une infirmière qui fut gravement mutilée et s’est suicidée par après. Après 10 ans derrière les barreaux, l’homme a été libéré. Mais le 21 février 1979, Caubergh commet l’irréparable : il tue Rina, sa petite amie, ainsi que leur bébé de cinq mois. Mais aussi sa voisine, Yvonne Smits, âgée de 20 ans, qui était enceinte… Depuis son incarcération, Jan Caubergh s’est fait petit à petit oublier jusqu’à ce qu’il s’échappe de la prison de Louvain en 2003. Il a poignardé un gardien – qui a survécu – et fut condamné à 12 ans supplémentaires. Caubergh a maintenant 79 ans. Il mourra plus que probablement en prison.

Le 23 juin 1979, Freddy Horion (à présent 64 ans) et son complice Roland Feneulle (62 ans) ont tué pour à peine 4.000 francs belges et quelques bijoux la famille d’un garagiste, Roland Steyaert, à Gand. Ils ont même violé la fille de la victime avant de l’abattre. Horion, quelques mois auparavant, avait assassiné par balles une gérante de bijouterie, Helena Lichatschevsky. Horion cherche à sortir depuis 1993 – son incarcération date de 1979 – en vain, jusqu’ici.

François Rasse. Pas la peine d’inscrire ce nom sur internet, ce criminel flamand n’est inscrit nulle part. D’après nos informations, cet homme fut condamné pour assassinat, prise d’otage et tentative de meurtre, et est à présent derrière les barreaux depuis 29 ans. Tous les ans depuis son incarcération, le tribunal d’application des peines estime que les conditions à sa libération ne sont pas remplies…

Albert Fagniard : également inconnu au bataillon, cet homme fut condamné en 1984 pour assassinat et attentat à la pudeur par la cour d’assises du Hainaut. Sa dernière demande de libération a été rejetée en 2007 à cause de son attitude envers les victimes.

F. Sc.

Le vampire de Muizen.