L’intégrisme folklorique à Binche, c’est du passé. Preuve de bonne foi, Laurent Devin a fait de Pierre Kroll et Serge Poliart ses invités de marque

CARNAVAL BINCHE Ce n’est pas un secret. À Binche, on ne rigole pas avec les traditions. Surtout depuis que le carnaval a été promu au patrimoine immatériel de l’Unesco en 2003. Pierre Kroll l’a appris, il y a une quelques jours à peine, à ses dépens. Son affiche présentait un Gille dans une posture à la Marilyn Monroe.

Ce n’est pas une première. Il y a une trentaine d’années, Serge Poliart en avait déjà fait les frais. Ses aquarelles, aux côtés décalés, avaient créé la polémique au point que l’artiste se voyait censuré dans toute la région louviéroise.

Malgré les divergences d’opinion, les deux dessinateurs, amis de longues dates, ne se sont pas montrés rancuniers. Ils ont, tous les deux, accepté avec plaisir l’invitation du bourgmestre. “Ce fut une grande surprise pour moi. Ce qui est sûr, c’est que la nouvelle directrice du conservatoire, Christel Deliège, a apporté un regard neuf et plus ouvert. Le carnaval est une grande fête, c’est la folie”, confie Serge Poliart.

Il est vrai que même si le carnaval est une tradition, il ne peut échapper à l’évolution. “C’est une fête populaire. Il doit aller avec son temps. La tradition est très importante mais le carnaval doit vivre avec ses contemporains. D’ailleurs, les costumes de Gilles ont également changé au fil des années”. Laurent Devin (PS), le bourgmestre de Binche a le même point de vue. “Une tradition qui n’évolue pas est une tradition qui meurt. On peut prendre l’exemple des oranges ou de la tenue des Gilles.”

Il revient également sur l’invitation de ces deux artistes. “Ils sont tous les deux invités au même titre que d’autres personnalités. Nous nous sommes rencontrés lors du vernissage de l’exposition (Le Gille sens dessus dessous, ndlr.). Il y a eu cette fameuse polémique de l’affiche mais ils aiment tous les deux le carnaval de Binche et donc, il a été naturel de les convier.”

Serge Poliart se dit réjoui de cette ouverture d’esprit. En tout cas, la présence de ces deux artistes promet un carnaval haut en couleur cette année encore.

Robin Sanna

Après avoir connu la censure, Serge Poliart revient au carnaval de Binche dans la tribune d’honneur. Avpress