Vérobé expose sa nouvelle technique au Musée du verre jusqu’au 2 décembre

EXPOSITION MARCINELLE Connue comme créatrice de bijou, Véronique Bernier (Vérobé) aime l’art. Depuis toujours, elle s’efforce d’exprimer ses émotions à travers différentes techniques.

Véritable touche à tout, elle possède donc plusieurs cordes à son arc. Elle exerce ses talents à travers la peinture, la sculpture et le travail de la pierre. Mais son moyen d’expression le plus prisé reste sans doute le verre. Une matière qu’elle connaît, qu’elle maîtrise parfaitement.

Au contact de maîtres-verriers tchécoslovaques et français, Vérobé se spécialise dans les différentes techniques du verre. Mais l’artiste a déjà fait le tour. Elle a envie de plus. Elle voudrait être à la base de la création d’une technique. Au détour d’une rencontre avec un ami, elle a le déclic : “On a bu un verre”, explique Véronique Bernier. “J’ai pris un Orval. Le logo était gravé dans le verre. J’ai eu l’idée d’en faire autant avec mes créations.”

Ses recherches ont abouti à la mise au point d’une technique innovante. À travers une quarantaine d’œuvres, l’artiste en profite pour mettre la femme à l’honneur. Mais pas seulement, on y retrouve également son goût pour la Belgique. Ainsi, les visages d’Amélie Nothomb et de François Damiens se retrouvent dans les œuvres exposées sur le site du Cazier. Le cinéma et la mode sont également des thèmes qui intéressent l’artiste.

Cet automne, le Musée du Verre lui a ouvert ses portes. Une belle occasion pour le grand public de découvrir ou redécouvrir les œuvres de Vérobé.

L’exposition est à voir jusqu’au 2 décembre.

Une aubaine pour les Carolos puisqu’après Charleroi, c’est Paris qui aura l’honneur de découvrir le travail de cette artiste attachée à sa région.

J.De.

Vérobé s’expose au Musée du Verre jusqu’au 2 décembre prochain. DELFORGE