Ces mardi et jeudi, le folklore bruxellois sera à la fête sur la Grand-Place

BRUXELLES Traditionnellement, l'Ommegang se déroule le premier jeudi du mois de juillet et le mardi qui le précède. Ainsi, cette année, le cortège se déroulera ces mardi 3 et jeudi 5 juillet.

L'Ommegang de Bruxelles est lié au nom de Béatrice Soetkens et à l'édification de l'église de Notre-Dame du Sablon. Selon la légende, c'est en 1348 que la femme d'un ouvrier drapier, Béatrice Soetkens, entendit des voix. Celles-ci lui dévoilèrent que la Vierge Marie entendait récompenser la Ville de Bruxelles, et plus particulièrement le Serment de l'Arbalète, d'avoir fait édifier une chapelle en son honneur sur les hauteurs du Sablon.

Troublée par ces voix, Béatrice se rendit à Anvers afin d'y enlever une statuette miraculeuse de la Vierge, vénérée sous le nom de Notre-Dame à la Branche. Arrivée en barque dans la ville flamande avec son époux, Béatrice se heurta tout d'abord au sacristain de la paroisse, mais celui-ci fut littéralement pétrifié. En rejoignant la capitale, la barque fila d'elle-même lorsque le mari, épuisé, ne put continuer à ramer. Elle accosta au Sablon, à l'endroit où les arbalétriers du Grand Serment s'exerçaient. Béatrice leur conta dans les moindres détails le récit de son aventure et l'événement prit la forme d'un miracle.

La statuette resta au Sablon afin d'y être vénérée dans la chapelle. Les habitants promirent solennellement qu'une église digne de l'événement serait construite et qu'une procession annuelle porterait la statuette de la Vierge autour de l'église, sous protection du Grand Serment. Ainsi, l'Ommegang était une procession religieuse, soutenue par l'autorité militaire. Peu à peu, les autorités civiles, les métiers, les chambres de rhétorique et les Serments y prirent place, précédant même le clergé. Comme chaque année, la Société Royale Ommegang Oppidi Bruxellensis perpétuera la tradition et ses fastes séculaires par une évocation historique dans le cadre de la Grand-Place. Ces 3 et 5 juillet, l'empereur Charles-Quint accompagné de son fils Philippe, prince héritier d'Espagne et duc de Brabant, ainsi que les soeurs de l'empereur, Eléonore (reine de France) et Marie d'Autriche (reine de Hongrie et gouvernante des Pays-Bas), défileront le long des façades qui abritaient autrefois les diverses corporations et de l'hôtel de ville.