Leo Imai a installé sa brasserie à Uccle. Son Owa Beer a déjà remporté un prix

UCCLE Il aurait pu se lancer dans la tequila au Mexique, le vin en Italie ou le whisky en Écosse. L'unique brasseur japonais en Belgique, Leo Imai, a finalement opté pour la bière et ne regrette pas son choix. Son bébé qui contient 5 % d'alcool, l'Owa beer, se déguste actuellement dans une trentaine de restaurants nippons, surtout situés à Bruxelles.

Forte d'un Superior taste award délivré par l'ITQI en mai dernier (Institut International du Goût et de la Qualité), Owa beer se taille tranquillement une belle réputation dans le milieu.

De belles calligraphies japonaises, signifiant l'Europe et l'Asie, mettent en valeur le design sobre de l'étiquette qui ne trompe pas le consommateur sur l'origine du breuvage.

"J'avais envie d'une bière qui ne soit pas trop légère et qui se déguste en mangeant. De la cuisine japonaise de préférence. C'est une bière amère, avec un avant-goût très prononcé sur le palais mais qui se révèle ensuite plus doux", explique Leo Imai.

Ce sommelier de saké ("il faut toujours le boire froid") relate qu'il a longtemps cherché à se démarquer de la rude concurrence : "La Belgique est le royaume de la bière avec ses 800 sortes différentes. Pour ma part, j'y ajoute un peu d'alcool de riz et de sucre."

Leo Imai, chimiste de formation, a commencé à faire ses preuves au Japon mais est venu étudier l'art de la brasserie en Europe. L'Écosse et l'Allemagne ont fait partie du périple avant qu'il ne se lance, à son propre compte, dans l'aventure belge.

Le jeune homme de 34 ans n'est pas peu fier de sa petite brasserie située en plein centre d'Uccle : "Actuellement, je produis 3.000 litres par mois. Je compte doubler ce volume l'an prochain."

Aidé de cinq personnes, il exporte depuis deux ans en Espagne, en Allemagne et en France. Ses plus grosses ventes sont néanmoins réalisées... au Japon ! Une bouteille de 33 cl s'y vend 9 € contre 4 € en Belgique. Leo Imai rêve déjà d'accueillir sa clientèle pour y déguster la bière et la nourriture nippone.

M. Ch.

C'est en Europe que ce brasseur a appris le métier. Sa bière, Owa beer, se déguste dans les restaurants japonais. (didier Bauweraerts)