Des vandales ont mis à mal tout l'intérieur

VILLERS-LA-VILLE C'est la désolation parmi les anciens de Marbais depuis qu'ils ont appris que la chapelle classée du Triolet, dédiée à Notre-Dame des Affligés (1750), a été saccagée par des vandales, il y a quelques jours.

La porte d'entrée a été forcée à l'aide d'un tournevis et à l'intérieur, l'autel en marbre a été démoli, de nombreux éléments ayant été arrachés. Par contre, la statuette de la Vierge a été précautionneusement déplacée du tabernacle et déposée à terre. Avant de partir, les vandales ont vidé le contenu d'un extincteur dans la chapelle. Les dégâts sont très importants et il faudra du temps avant de rendre au lieu son aspect originel. A l'exception de deux colonnettes en marbre, rien n'a été volé.

Dimanche, Roland Jacques et Gérard Huybrechts qui entretiennent l'édifice religieux ont invité la population à venir voir l'ampleur des dégâts. Les visites ont été nombreuses. On a surtout reconnu des Marbaisiens de souche.

Située en bordure d'une route très fréquentée, la petite chapelle du Triolet représente un accueil de toute beauté à l'entrée de Marbais. Embellie et bien entretenue par Gérard Huybrechts, elle fait la fierté des Marbaisiens. En effet, il s'agit d'un monument érigé en 1750 par les habitants, mais dont on ignore tout de l'origine. Elle n'est ouverte au culte qu'une seule fois par an. Le 15 août, une procession s'y rend au départ de l'église du village.

C'est la première fois qu'elle est profanée à ce point. Elle a déjà été vandalisée et une statue en plâtre y a été dérobée. Cette fois, cela dépasse l'entendement. MM. Huybrechts et Jacques sont d'autant plus attristés qu'ils avaient restauré l'édifice de leurs propres mains. Il va falloir reconstituer les pièces du puzzle, disent-ils en faisant allusion à l'éclatement des objets intérieurs.