Herstal

Autour de la gare, les expropriations s'accélèrent et laissent entrevoir un projet avec la SNCB

URBANISME Après les étapes juridiques, les étapes concrètes arrivent à Herstal dans le dossier de la nouvelle gare et de ses abords.

Dans le cadre de la reconversion du quartier Marexhe et de la gare, en effet, la ville avait annoncé voici plus d'un an maintenant qu'elle désirait se rendre propriétaire des habitations bordant le site ferroviaire.

L'objectif était ici très clair : plutôt que de se fondre dans le paysage actuel, le quartier devait être modifié, reconfiguré, et devait dès lors donner une image plus positive à la commune.

Autour de la gare, dès lors, ce sont donc une vingtaine de bâtisses qui seront prochainement détruites.

"Actuellement, nous avons déjà acquis 12 maisons sur les 20 immeubles visés", explique Frédéric Daerden (PS), bourgmestre de Herstal, "et six sont en cours d'acquisition."

D'ici fin 2009, annonce-t-on encore à la commune, tout sera passé dans le giron public et aux expropriations succéderont les destructions.

Point de site rasé en masse, juste une zone élargie pour accueillir la nouvelle gare située de l'autre côté du rail ainsi qu'un espace pour entreprises.

"Après avoir bougé juridiquement, ça bouge physiquement", s'enthousiasme le mayeur. Mais d'attendre toujours un contact concret avec la SNCB pour définir le projet de nouvelle gare.

M. B.