On la trouvera dès début mars dans plus d'une vingtaine de cafés branchés de la capitale

BRUXELLES Les amateurs de bière le savent bien. Pour boire une Faro Mort Subite au fût, il n'y avait plus qu'une seule adresse: le café A La Mort Subite, rue Montagne aux Herbes-Potagères, à quelques pavés à peine de la Grand-place de Bruxelles.

A partir du 1er mars, ce célèbre estaminet de la capitale n'aura plus l'exclusivité de cette bière pas comme les autres. La brasserie Alken-Maes a en effet décidé de relancer la Fara Mort Subite au fût en la commercialisant, dans un premier temps, dans plus de vingt-cinq établissements branchés de Bruxelles. D'autres pourraient suivre.

La Faro Mort Subite est une bière lambic mûrie en fûts de chêne. L'ajout de sucre candi lui donne son goût particulier (la Faro Lambic remplace le candi par le sucre de betterave). Elle se caractérise par sa légère acidité. Elle a une teneur en alcool de 4% et est brassée à la brasserie Mort Subite à Kobbegem.

La Farot Mort Subite est considérée comme l'une des plus vieilles bières bruxelloise. Elle a fait son apparition au début du 19e siècle. Jusqu'en 1860, la Faro et la Lambic étaient les seules bières connues dans la capitale. Elle était surnommée la bière des pauvres en raison de son prix peu élevée. Pour l'anecdote, on rappellera qu'en 1843, les Bruxellois étaient descendus dans les rues pour manifester contre l'augmentation de la Faro décidée par le gouvernement. Il avait décidé d'une hausse d'un centime. Sacrilège!

Malgré ses vertus revigorantes et son goût particulier, la Faro a cédé peu à peu du terrain face au succès de la pils et de la gueuze. Contrairement à la gueuze qui peut se conserver en bouteille, la Faro résiste mal à cette épreuve et se déguste tirée à la pompe . Les brasseurs doivent aussi disposer du matériel ad hoc pour pouvoir mettre en perce ces vieux fûts de chêne.

L'établissement A La Mort Subite était le seul café à servir encore de la Faro Mort Subite jusqu'à ce que la brasserie Alken décide de la tester comme bière mystère dans la salle Beursschouwburg (à la Bourse) qui vient de rouvrir ses portes. Le succès rencontré ces derniers jours par la Faro au Beurs a poussé Alken-Maes à relancer cette bière artisanale à plus grande échelle.

A votre santé

© La Dernière Heure 2004