Plus de 140 millions

investis à la gare

de la Basse-Sambre

AUVELAIS La ligne Namur-Charleroi est très fréquentée par les écoliers et les travailleurs qui, chaque jour, quittent la Basse-Sambre pour rejoindre les villes de Charleroi ou de Namur. Ces lignes voient également passer de très nombreux trains de marchandises.

Même s'il ne s'agit plus de l'effervescence que la gare d'Auvelais connaissait il y a plusieurs dizaines d'années, il était temps de pratiquer plusieurs aménagements urgents et, parmi eux, l'installation d'une nouvelle passerelle venait à point après celle, provisoire, qui se trouvait à la rue des Auges, depuis le milieu de l'année 1999.

Sécurité

La nouvelle passerelle est très moderne et engendre également une certaine sécurité puisqu'elle est visible en tous points. C'était d'ailleurs un des soucis majeurs de la SNCB au moment de sa construction. En effet, les agressions dans les tunnels de chemins de fer ou dans les halls de gare sombres se produisent à intervalle régulier.

Les ingénieurs ont tenu compte de cette problématique en concevant la passerelle et les éventuels agresseurs devront donc opérer au grand jour. La SNCB devra toutefois prévoir des rondes tant les portes de sorties sont nombreuses via les quais.

La nouvelle passerelle est installée entre la rue Docteur Romedenne et la gare d'Auvelais. Des escaliers sont prévus entre la passerelle et chaque quai. Ils sont couverts et laissent très largement passer la lumière.

L'ensemble de la construction a représenté un investissement de 140 millions (3.470.509 €). D'autres travaux devraient être entrepris dans les mois à venir. Les utilisateurs de la ligne 130 pourront apprécier les améliorations et les efforts de peinture qui sont entrepris à la salle des pas perdus. Ils pourront, pour prendre leur ticket, disposer d'un nouveau guichet. Entre les trains, ils auront le temps de découvrir de nouveaux sanitaires fraîchement aménagés.

Maintenant que les travaux de la passerelle sont terminés, la SNCB va rapidement entreprendre la rénovation des quais et de leur revêtement. Le projet est actuellement à l'étude et il devrait être complètement terminé au plus tard pour la fin 2001. La gare a gagné en fonctionnalité et en confort en cas de mauvaises conditions atmosphériques. Certaines voix s'inquiètent toutefois de la possible disparition des guichets de la gare