L'an passé, le coup d'essai tenté par la société de La Flèche Ardennaise s'est transformé directement en coup de maître. Autrement dit, la 37e édition de Liège - La Gleize fait désormais partie de la Coupe du Monde des juniors. Il s'agit, en outre, de la seule course belge inscrite à un prestigieux calendrier comportant quinze rendez-vous. Pour obtenir ce statut privilégié, les promoteurs de cette épreuve remportée en 62 par un certain Eddy Merckx durent la transformer en course par étapes. Celle-ci se disputera donc ces 9 et 10 août et comportera trois volets: une mise en jambes en ligne de 82 km entre Blégny et Aubel (samedi en tout début d'après-midi) ainsi qu'un contre-la-montre individuel de 11,8 km, au-delà de quatre heures. Le lendemain, le peloton reliera Herve à La Gleize via pas moins de six GPM dont la côte de Trasenster (une grande première) après moins de quinze bornes. Bonjour les dégâts! Coupe du Monde oblige, la participation s'annonce particulièrement relevée cette année. Et ce n'est pas Maurice Pirard qui s'en plaindra: «A ce jour, nous avons enregistré l'inscription de seize équipes étrangères et de quinze formations belges. Au total, il y aura à peu près deux cents coureurs au départ. Une telle affluence nous pose d'ailleurs quelques petits problèmes en ce qui concerne l'hébergement.» Si le meneur actuel de la Coupe, le Néerlandais Kai Reus, devrait être présent, on relèvera la présence, sur un plan plus francophone, du Team Wallonie (avec Thomas Degand, Rudy Weeghmans, Pascal Vanrenterghem, Gérald Laurent, Damien Timmermans et Xavier Théodore), de Sprint 2000 Charleroi, de l'Union Cycliste Seraing et du Vélo Club Ardennes. La conclusion d'André Diederen, le délégué général: «Chez les juniors, on n'a jamais eu une affiche d'un tel niveau en Belgique.» Que pourrait-on ajouter de plus?

© Les Sports 2003