Deux anciens enseignants proposent de changer les règles orthographiques en vigueur