Jean-Luc Dengis a débuté à l'âge de 12 ans!

GORONNE Militaire retraité, Jean-Luc Dengis évolue dans son bureau comme un poisson dans l'eau. Entre la monographie de la principauté de Liège, à laquelle il met la dernière main, la rédaction d'articles pour des revues spécialisées et la préparation des réunions du cercle numismatique du Val de Salm, il n'a pas le temps de s'ennuyer.

La numismatique? C'est toute sa vie! «J'ai attrapé le virus à l'âge de 12 ans, se rappelle-t-il. Passionné d'archéologie, j'ai découvert deux pièces de monnaie en fouillant une villa romaine. Je les ai montrées à mon professeur de latin. Il m'a conseillé de faire des recherches à la bibliothèque. C'est à cette époque que j'ai commencé ma collection.»

Aujourd'hui, des milliers de pièces, de toutes les époques, dorment dans les tiroirs du Salmien. Une petite fortune. «Cette pièce de 1573, je l'ai trouvée dans un talus à Herstal, ma ville natale», se souvient-il en arborant une monnaie de Stavelot. Autres pièces dont le collectionneur est particulièrement fier: un Griffon d'or Jean de Bavière datant de 1400 et un sesterce de Néron représentant le port d'Ostie en 60 après Jésus-Christ.

«Les monnaies rares ont une certaine cote du fait même de leur rareté et, par conséquent, leur prix croît plus vite que celui des monnaies courantes, poursuit-il. Un bon numismate commence donc, en toute logique, et s'il en a les moyens, à rechercher les monnaies rares et de qualité. Ce sont elles qui feront la valeur de sa collection. Il faut absolument dépasser le stade du petit Morin qui n'apporte absolument rien si ce n'est qu'une liste de millésime»

Ces conseils de numismate avisé, Jean-Luc Dengis, les prodigues lors des rencontres du cercle salmien dont il est le fondateur et le président. Un cercle qui souffle cette année ses 25 bougies. «Au fil des ans, nous avons abordé les différentes numismatiques nationales et les grandes divisions de l'histoire, depuis l'antiquité jusqu'à nos jours. Des sujets plus particuliers ont été développés comme certaines dynasties, les jetons, les instruments prémonétaires, les méreaux, les médailles et les monnaies orientales.»

Fort de quelque 200 membres, le cercle du Val de Salm, affilié à l'alliance européenne numismatique, est l'un des plus importants de Wallonie. Il dispose d'une bibliothèque de 650 ouvrages et propose un service d'identification gratuit. Montant de la cotisation annuelle: 20 euros. Toutes les personnes intéressées sont les bienvenues.

© La Dernière Heure 2003