Guy Vanhengel propose un site en territoire... flamand, Benoît Cerexhe s'y oppose sauf si...

BRUXELLES La construction du grand stade international, voulue par les autorités bruxelloises en vue de l'organisation de la Coupe du Monde de 2018, suscite la polémique au gouvernement régional, indiquait hier VicaCité.

En effet, si le ministre bruxellois du Budget Guy Vanhengel (Open VLD) propose de construire le stade sur le parking C du plateau du Heysel, le ministre de l'Économie Benoît Cerexhe (CDH) n'approuve pas entièrement ce projet. Guy Vanhengel souhaite voir le stade international s'ériger sur le plateau du Heysel. Il y verrait bien une enceinte de 50.000 à 60.000 places. Le stade Roi Baudouin actuel resterait en service pour les compétitions d'athlétisme et en particulier le Memorial Van Damme.

Seul problème , le terrain est la propriété de la Ville de Bruxelles mais se situe en Flandre, sur le territoire de Grimbergen. Il n'est donc pas question de construire le stade à cet endroit, estime le ministre bruxellois de l'Économie Benoît Cerexhe : les nuisances seraient pour la Région bruxelloise alors que la Flandre profiterait des recettes fiscales.

En outre, implanter un stade national en terre flamande serait lourd de sens, tant sur le plan symbolique que communautaire. Pourtant, Benoît Cerexhe ne ferme pas tout à fait la porte. "D'accord pour le parking C, dit-il, si cette enclave de 31 hectares est rattachée à la Région bruxelloise."

Une proposition d'annexion qui ne risque cependant pas de rencontrer un grand succès.

Il y a deux semaines, le ministre-président bruxellois Charles Picqué avait proposé à son gouvernement de retenir l'option d'une reconstruction/rénovation d'un stade sur le site du stade Roi Baudouin dans l'étude sur l'aménagement du plateau du Heysel.

L'étude du bureau Idea Consult a en effet révélé que le timing de libération des terrains et le démantèlement des voies mettaient à mal la construction d'un stade sur le site de Schaerbeek-formation dans l'optique d'une candidature belge à l'organisation du Mondial 2018.

L'option de construction du stade dans les grandes orientations de développement du site de Schaerbeek ne serait retenue qu'en cas de libération accélérée des terrains de la SNCB.

Le futur du stade Roi Baudouin suscite toujours la controverse. Une polémique linguistique, aussi...