«Il était le premier à rendre service à ses collègues comme aux personnes qu'il secourait!»

THEUX Alain Crettels, 52 ans, était pompier volontaire à Theux. Lundi, vers 16 h, il perdait tragiquement la vie, route du Congrès de Polleur (Theux), alors qu'il revenait d'une intervention pour déloger un nid de guêpes.

Pour une raison inconnue, le camion dans lequel il était passager a subitement quitté sa trajectoire. Hubert Scheen, le conducteur, a tenté désespérément de redresser la trajectoire mais en vain. Après une série impressionnante de tonneaux, l'Unimog terminait sa course sur le flanc. Alain était tué sur le coup tandis que le conducteur était sérieusement blessé à la clavicule et au thorax.

Réputé pour son agilité

Ce tragique accident constitue un nouveau drame dans l'histoire de la caserne de Theux. Elle avait déjà été fortement touchée le 4 janvier 1997 suite à l'explosion d'une conduite de gaz en plein centre. Deux hommes y avaient laissé la vie.

D'après les collègues d'Alain, c'était un gars comme il en existe peu. «C'était un meneur, un gagnant, un homme en qui on pouvait avoir confiance les yeux fermés, souligne Pierre Bouffa, commandant du service régional d'incendie de Theux. Il est clair qu'avec 21 ans d'expérience, il en savait des choses sur le métier. Ses talents en intervention étaient connus de tous. D'ailleurs, ce n'est pas un hasard s'il était surnommé Le chat. Il était le premier sur les corniches pour sauver des vies humaines comme celles des animaux. Son agilité était quasiment une marque de fabrique. Vraiment, il manquera à tous ses camarades. La ville de Theux perd un grand homme.»

L'ironie du sort avec ce pompier d'exception est qu'il s'était porté volontaire pour être présent à Ath, afin de rendre hommage aux pompiers morts en intervention. «Sa candidature fut spontanée. A vrai dire, cela ne m'étonne guère car il était toujours le premier à rendre service.»

Du côté de la population, ce départ constitue une vive émotion. Il n'est jamais facile de perdre un homme qui passa sa vie au service des autres.

© La Dernière Heure 2004