Le député traite une nouvelle fois le Premier ministre de pédophile

Jusqu’où ira le député Laurent Louis ? Son nouveau dérapage : une vidéo postée sur YouTube dans laquelle il accuse une nouvelle fois le Premier ministre Elio Di Rupo de pédophilie.

En fait, Laurent Louis tient un discours tournant autour de la date du 22 décembre, c’est-à-dire ce samedi... “Le 22 décembre, d’autres personnes vont se réunir pour fêter un tout autre événement. Ce ne sera pas Noël, ce ne sera pas le nouvel an. Le 22 décembre, c’est la Journée internationale des pédophiles, la Love Boy Day. Vous ne rêvez pas, un tel événement existe et s’il existe, c’est parce que les pédophiles ne se cachent plus. Ils sont protégés par les haut placés qui ont fait en sorte que l’on ne poursuive pas les actes pédophiles. Les pédophiles occupent les fonctions les plus importantes dans notre pays. Il suffit de penser au Premier ministre belge, Elio Di Rupo.”

S’ensuit durant sept abominables minutes une diarrhée verbale répétitive tournant autour des pédophiles, du 22 décembre, des personnes importantes qui sont membres d’un gigantesque complot, d’images pédophiles avec des bébés qu’il a pu consulter, de photos qu’il a eues entre les mains. Bref, du sordide de chez sordide.

Il annonce encore que les pédophiles qui “fêtent leur criminalité” poseront, ce 22 décembre, des bougies bleues sur leur appui de fenêtre et qu’ils porteront à la boutonnière un ruban bleu. Il annonce qu’ils sont partout et que, ce 22 décembre, des enfants subiront des actes de pédophilie. “Ils sont protégés par le système, les réseaux existent. Par contre, ce que je remarque, c’est que tous ceux qui se lèvent pour combattre la pédocriminalité, eh bien, eux, on leur pose des problèmes.”

Ou encore : “Vous le savez, j’ai fait des révélations dans le dossier Dutroux, et quand on fait des révélations, on essaye de vous faire taire. La veille de ces révélations, on m’a montré des photos avec des bébés, des jeunes filles, de véritables accessoires sexuels. Les pédophiles ne se cachent plus. Ils se sentent protégés parce qu’ils dirigent nos institutions, parce qu’ils dirigent la justice.”

Laurent Louis est un élu du peuple, un député fédéral et, à ce titre, ce genre de propos reste particulièrement gênant parce que diffamatoire à l’égard du Premier ministre de ce pays. Il incite également à la haine en affirmant que nous sommes entourés de pédophiles.

Nous avons contacté le cabinet du Premier ministre afin de savoir s’il comptait déposer plainte auprès de la justice après ce nouveau dérapage de Laurent Louis. Le Premier ne souhaite pas réagir face à ces accusations.

Si le droit à la liberté d’expression est applicable au député nivellois, les personnes diffamées dans sa vidéo ont également le droit de porter l’affaire devant les tribunaux.

Lorsque Laurent Louis avait menacé de mettre sur son site Internet des photos émanant du rapport d’autopsie de Julie et Mélissa, la justice avait fini par se saisir de l’affaire, des perquisitions avaient été menées.

S. Ta.

Laurent Louis s’est déjà signalé à plus d’une reprise par ses frasques. REPORTERS