La RTBF cherche de nouveaux visages et lance un appel aux candidats

BRUXELLES La RTBF, via son centre de Charleroi, est en train d'organiser un casting d'animateur-présentateur, animatrice-présentatrice (télé). Les candidatures doivent parvenir au plus tard le 15 mars à la RTBF Charleroi - Casting 2001 - Passage de la Bourse - 6000 Charleroi. Il faut envoyer lettre de motivation, CV, photos (en pied, et format carte d'identité) et, si possible, cassettes vidéo. Il convient aussi d'être cultivé, dynamique et d'être âgé d'au moins 20 ans.

On peut penser qu'une majorité d'inconnus va répondre à l'appel de la chaîne publique. Il reste que, contrairement à ce que l'on pourrait imaginer, même les vedettes confirmées sont aujourd'hui souvent obligées de passer par là.

Prenons l'un des derniers cas en date: Qui sera millionnaire? sur RTL-TVi. Eddy De Wilde, le directeur des programmes, a acheté les droits pour la Belgique francophone. Puis s'est mis à chercher un animateur. Comment être sûr de ne pas se tromper, sinon en faisant faire à différentes personnes une (mini) émission à blanc?

Des présentateurs connus et des chroniqueurs inconnus

Ont notamment défilé devant les caméras de l'avenue Ariane Alain Simons, donc, Georges Lang, Olivier Minne, Hervé Meillon, André Torrent, Luc Herinckx.

A la RTBF, le présentateur d'un autre jeu, Le moment de vérité, s'est décidé de la même manière. Au tour final, il restait Philippe Soreil et Eric Krol en piste. Le second l'a emporté.

Plus près de nous dans le temps, le dernier divertissement en date de la RTBF, Les @llumés.be, a eu recours au casting pour ses chroniqueurs. Plusieurs jeunes femmes et jeunes hommes ont ainsi été approchés. Finalement, seuls des hommes (Stéphane De Groodt et Olivier Laurent) ont été retenus.

Cette indispensable épreuve n'est pas systématique. Il arrive aussi que des projets soient acceptés avec, d'office, un présentateur. La RTBF a, pour le moment, des pilotes sur le feu. Les présentateurs ont été choisis d'office. Mais il y a, ensuite, une autre étape à franchir: le verdict d'un public réduit à qui est soumis le produit.

Il est plus rare que les grandes chaînes de télévision organisent des castings plus généraux et ouverts à tous. RTL-TVi le fait chaque année avec son Clip party devenu, depuis 2000, Net Party. A tour de rôle, pendant une semaine, des jeunes femmes ont la possibilité de prouver ce qu'elles valent face aux téléspectateurs. Il y a, bien sûr, une sélection préalable.

Sandrine Dans et Sandrine Corman à RTL, Armelle à TF 1

Clip party a eu des suites sous forme de contrat pour Lidia Gervasi, Florence Thomas, Bérénice, Sandrine Dans, Sandrine Corman

En 1999, TF 1 avait lancé une vaste opération de recrutement à travers des castings régionaux. Titre générique: Prenez ma place!, disait Jean-Pierre Foucault.

Dans un premier temps, un Belge, Stéphane De Groodt, est sorti du lot et il a signé quelques apparitions dans Les années tubes de Jean-Pierre Foucault. Mais il a fait long feu.

En revanche, notre Armelle, qui s'était également rendue à Lille afin de tenter sa chance, a été remarquée et, depuis plusieurs mois, on la retrouve en prime time sur TF 1 dans L'émission des records.

Vedette de la RTBF, elle a eu l'humilité de se plier à des tests comme une débutante. Pour redémarrer sur un autre marché. Idem pour des professionnels chevronnés qui acceptent le principe du jeu. Qui, celui-là, ne donne pas lieu à une diffusion à l'antenne