Sans investissements, le bâtiment ne sera bientôt plus qu'une ruine

JUMET Dans la décennie à venir, Charleroi pourrait voir disparaître l'un de ses plus beaux fleurons architecturaux de l'époque industrielle : le château Mondron. Erigée en 1881 par Valentin Lambert, qui venait de se constituer une immense fortune grâce aux inventions des frères Solvay, la demeure a survécu aux événements sanglants de 1886, aux deux guerres mondiales et aux pioches de promoteurs immobiliers peu scrupuleux. Mais ses jours sont aujourd'hui comptés. Avec ses 47 pièces sur cinq niveaux, la bâtisse s'apparente autant à un manoir qu'à un château. Mais surtout, elle se caractérise par l'église construite en son sein.

Avant de s'éteindre en 1929, la fille de Valentin Lambert fait part à ses enfants de sa volonté d'être enterrée aux Hamendes. Elle émet également le souhait que l'on continue à dire la messe au coeur même de la maison familiale, comme c'était la tradition de son vivant dans la chapelle du château. Ses trois enfants décident alors d'aller plus loin en faisant édifier une église au centre du château tout en conservant la façade originale et le site de verdure. "Selon les recherches que j'ai effectuées en Europe, le château Mondron est unique en son genre", explique Fabian Pacifici, ex-responsable de l'ASBL Château Mondron - Saint-Lambert, propriétaire des lieux. Ainsi est née la paroisse Saint-Lambert. Malgré les travaux, de nombreux éléments d'origine comme les boiseries et les vitraux ont pu être conservés. Ils sont d'ailleurs toujours en place. Mais jusqu'à quand ?

Le château n'est pas classé et les caisses de l'ASBL propriétaire ne permettent pas d'en assurer l'entretien minimal. La toiture, d'origine également, aurait par exemple bien besoin d'un bon lifting. Et ce ne sont pas les quelques locations mensuelles des salles de banquet qui vont le permettre. Fabian Pacifici tire donc la sonnette d'alarme : sans projet intégré, le château ne survivra pas. L'appel est lancé, tant aux autorités publiques qu'aux investisseurs privés.

I.S.

Construit à la fin du 19e siècle, l'impressionnant château Mondron tombe en ruines par manque de financements. (TTLAGENCY)