L’homme qui tua Don Quichotte : un condensé d’audace et de cinéphilie