MOUSCRON Frédéric Paquet a reconnu que désormais le Losc mettait de l’argent dans le Royal Mouscron-Péruwelz. “Mais nous ne dévoilerons pas le montant”, assure-t-il. “C’est une somme beaucoup plus importante que ce qui avait été versé l’an passé.”

Désormais, le Losc est entré dans le capital de la SCRL Futurotop WP, qui gère le RMP, à hauteur de 26 %, ce qui équivaut à une minorité de blocage. “Deux administrateurs mandatés du Losc font également leur entrée dans le conseil d’administration”, détaille le vice-président, Edward Van Daele.

T. VdB.