Les 10 kilomètres d'Uccle ont-ils été montés en dépit des règles ? Un élu l'affirme. L'échevin déplore une "idiotie"

UCCLE Le 18 mai dernier, 1.500 joggeurs martelèrent le macadam des 10 kilomètres d'Uccle. Une première qui ravit Boris Dilliès (MR-PRL), le GO de l'épreuve. Ce succès de foule, le CDH Stéphane de Lobkowicz, trublion volontaire de l'opposition, le pondère cependant. Vertement.

Selon lui, il y aurait à tout le moins "suspicion de marché truqué : des trois sociétés contactées, deux sont bidons", lâche le vigilant humaniste avant d'étayer sa thèse. Celle qui a obtenu le contrat, 4 Advice, a à sa tête Yannick Kalantarian, naguère propriétaire des Folies Bergères parisiennes, mais surtout administrateur du centre culturel d'Uccle et membre du comité de soutien de Boris Dilliès. Vous avez dit rapprochement étrange ?

Lobko va nettement plus loin : "les deux autres, MVN Management et RFP SPRL, renseignent le 18, square Larousse, à Uccle, et la rue Docteur Hubinon, à Anderlecht. Soit les adresses respectives des numéros 2 et 3 de 4 Advice". L'accusateur prouve ses dires.

Puis s'interroge encore sur la procédure politique des 10 kilomètres. "Pourquoi l'échevin a-t-il débarqué avec ça au conseil communal ? Le Val d'Uccle s'en charge. Donc, le collège ou le CA de cette ASBL suffisait. Par contre, le déficit de l'événement, de 18.000 €, le conseil n'en a pas entendu parler. Et le collège, lui, couvre ce montant, couvrant les émoluments d'un Yannick Kalantarian qui n'a rien fait !"

"Il est inexact d'affirmer que 4 Advice n'a rien fait !", conteste Boris Dilliès, échevin et des Sports et des Finances. "Ils ont travaillé à perte pour un site web élaboré, le sponsoring, etc. Une agence aurait coûté environ 30.000 €."

A contrario, le jeune politicien, regrettant le déficit, dénonce "une idiotie, une connerie" de son pote Kalantarian : "n'ayant, au départ, qu'une idée sans budget, j'ai été content qu'il accepte de m'aider. Pour le marché public, dont j'ai suivi la procédure, deux personnes m'ont contacté. J'ignorais qui elles étaient. Et je n'ai pas vérifié".

Qualifiant tout de même le fait de "tempête dans un verre d'eau", Boris Dilliès a juré qu'on ne l'y reprendrait plus. Comprenez que les 10 kilomètres d'Uccle, version 2009, seront ouverts à concurrence et vérifications.

De son côté, Stéphane de Lobkowicz a saisi la tutelle de l'affaire.

Guy Bernard

Boris Dilliès. (bauweraerts)

Stéphane de Lobkowicz. (D.B.)