Le fonctionnaire a suivi les avis négatifs rendus par les communes

ÉNERGIE HANNUT Les habitants des campagnes de Thisnes, de Merdorp et de Wansin peuvent enfin souffler. Leur mobilisation n’aura pas été vaine. Le fonctionnaire délégué de la Région wallonne à rendu un avis négatif quant à la demande de permis concernant l’implantation de neuf éoliennes entre les communes de Braives et de Hannut.

Le fonctionnaire délégué a considéré que ce projet déposé par Tecteo Energy allait “casser” le paysage. Il a aussi tenu compte du fait qu’il n’existe pas de cadastre éolien en Wallonie. Cet élément pourrait d’ailleurs constituer un précédent dans les décisions rendues en matière d’éolien.

Les différentes remarques avaient été formulées par les communes de Braives et de Hannut. Ces communes ne sont pas opposées à l’éolien en tant que tel mais elles refusent que l’implantation de tels parcs se fasse de manière anarchique.

Quant aux habitants qui craignaient des nuisances mais aussi de voir leurs biens immobiliers perdent de la valeur, ils avaient été plus de 1.000 à faire part de leurs doléances lors de l’enquête publique.

Dans leurs critiques, l’impact paysager de ces éoliennes revenait le plus souvent. Certains s’inquiétaient aussi que le site choisi par le promoteur est une zone privilégiée pour la nidification des oiseaux. C’est d’ailleurs les multiples remarques et inquiétudes des riverains qui avaient poussé les communes, au terme de l’enquête publique, à rendre un avis négatif.

Les neuf éoliennes en projet devaient avoir une hauteur maximale de 150 mètres et présenter une puissance électrique comprise entre 2,3 et 3 MW. La création de nouveaux chemins d’accès en domaine privé et l’aménagement de chemins agricoles existants était aussi demandée par la société et soumis à enquête publique.

A. Vbb.