Herstal

Crise oblige, la société Visimmo a été placée sous concordat. Le projet à Herstal est bloqué

FINANCES "La situation est toujours la même, rien n'a changé"... Ou presque.

Si chez Visimmo, la situation était connue en effet, le grand public l'apprend sans doute : depuis le 29 juin dernier, comme d'autres entreprises du secteur de l'immobilier, Visimmo risque la faillite. Et les projets soutenus d'être mis à mal par cette mauvaise situation financière.

Le promoteur bien connu en région liégeoise vient en effet d'être victime de la crise. À l'instar de la société Pieck, qui avait en charge la destruction des tours de Droixhe, le promoteur fut momentanément placé sous concordat. Quid ?

Afin d'éviter une faillite, la gestion de la société a été confiée à un commissaire au sursis. Sa mission : faire en sorte que la faillite n'arrive pas... voire éviter toute perte excessive.

Depuis près de trois mois dès lors, et jusqu'à la fin décembre, les activités de la société Visimmo sont... gelées ! Parmi les dossiers chauds, le projet qui avait fait couler beaucoup d'encre à savoir la tour de 27 étages envisagée à l'entrée de la commune de Herstal, près de Coronmeuse, sur l'Esplanade de la Paix. Aperçue comme autre Droixhe voire "une tour infernale" par les habitants, elle était présentée par son concepteur comme un geste architectural fort et symbolique à l'entrée d'une ville en pleine reconversion.

Si cette mise sous concordat n'entérine en rien le dossier, il s'agit clairement d'un sérieux coup de frein pour ce projet polémique, au plus grand plaisir des habitants des tours existantes sur le site de l'Esplanade sans doute qui voyaient déjà dans ce geste architectural une densification intensive du quartier. Suite... début 2010.

Marc Bechet

La tour présentée par l'architecte Valentiny, est un projet gelé. Visimmo, promoteur, fut placé sous concordat.