Plus de mille apprentis apiculteurs y ont déjà appris à récolter leur propre miel

LOISIRS TOURNAI Idéalement installé dans les superbes jardins de l’Institut provincial d’enseignement secondaire, entretenus avec soin par les élèves de la section horticulture, le rucher-école de Tournai permet chaque année à des dizaines d’apiculteurs en herbe d’apprendre à récolter leur propre miel.

Ce rucher-école, inauguré en 1911, fêtera en novembre ses cent années d’existence. Cent ans au cours desquels plus de mille personnes ont été formées à l’apiculture.

“La formation dispensée au rucher-école de Tournai s’étale sur deux années scolaires, à raison d’environ vingt fois trois heures de cours par an”, confie Jean-Luc Strebelle, passionné d’apiculture et professeur au rucher-école.

“Les participants y découvrent l’apiculture au sens large, puisque des notions aussi vastes que le comportement des abeilles, les techniques apicoles, la législation en vigueur, la botanique ou les maladies des abeilles y sont abordées.”

Cette formation, accessible à toutes les personnes intéressées de plus de 18 ans et n’exigeant aucun pré-requis, remporte de plus en plus de succès.

“Il existe en quelque sorte un effet de mode pour le moment”, poursuit notre interlocuteur. “Auparavant, tous les participants voulaient être capables de récolter leur propre miel au terme de cette formation. Aujourd’hui, ce n’est plus forcément le cas. Les gens sont de plus en plus conscients de la problématique du dépérissement des abeilles et veulent contribuer à leur préservation en installant une ruche au fond de leur jardin.”

La réussite des examens théoriques et pratiques qui clôturent la formation permet pourtant à l’aspirant apiculteur de recevoir un certificat de capacité en apiculture agréé par la Région wallonne. Les élèves y apprennent en effet tous les gestes techniques pour pouvoir, ensuite, récolter leur miel, qu’ils peuvent ensuite commercialiser s’ils le souhaitent.

Parmi les participants, on retrouve aussi bien des jeunes d’une vingtaine d’années que des seniors de 70, 75 ans

À la rentrée 2012, le rucher-école s’inscrira dans le plan Maya, qui vise à freiner le déclin des abeilles, ce qui permettra à chaque futur apiculteur de disposer de sa propre ruche financée par la Région wallonne.

Pour fêter ses cent ans, le rucher-école accueillera la fête Couleur Miel sur le site de l’Ipes les 5 et 6 novembre prochain. Informations sur le rucher via jean-luc.strebelle@skynet.be.

Sibylle Dekeyser

De nos jours, l’apiculture recueille de plus en plus de succès auprès des jeunes et des moins jeunes.fahy