Pour le succès du ski alpin, il fallait d’abord inventer le remonte-pente