La chambre du conseil l'avait libéré mais le parquet a fait appel

FLÉRON Le 23 décembre, John- ny, 29 ans, un commerçant de Fléron, a tiré avec une arme à feu sur une bande de jeunes. Cela faisait quelque temps que les relations entre les commerçants et cette bande s'étaient envenimées. Plusieurs pétitions circuleraient dans le quartier.

Johnny, qui tient un magasin de jeux vidéo, leur avait interdit l'entrée de son établissement. Suite à cela, différentes incivilités ont été constatées. Après le dépôt de plusieurs plaintes, Johnny était excédé. L'homme a expliqué à la police que les intéressés rackettaient des jeunes dans son magasin et le menaçaient de mort. Johnny s'est muni d'une arme.

Le soir des faits, il a tiré à plusieurs reprises en direction des jeunes. Une des balles a touché le coude d'un adolescent de 16 ans. La balle a ricoché et est venue se loger dans le poumon. Les jours de l'adolescent ne sont pas en danger.

Bien que les jeunes s'en défendent, Johnny affirme qu'ils faisaient bien partie de cette bande. Le tireur a été incarcéré pour tentative d'assassinat. D'après Me René Swennen, l'avocat de Johnny, les intimidations ont repris depuis les faits. "Un graffiti de menaces de mort a été inscrit sur la devanture de la vitrine de mon client."

Pour l'avocat, Johnny n'avait aucune intention de commettre un meurtre et n'a aucune notion de l'utilisation d'une arme à feu.

Johnny a comparu ce lundi devant la chambre du conseil de Liège, qui a décidé de le libérer sous conditions. Le parquet a fait appel. Johnny reste donc détenu. Son avocat demandera à la chambre des mises en accusation de confirmer l'ordonnance de libération de son client.

Sarah Rasujew