TOURISME

La nouvelle édition du Petit Futé bruxellois se décline aussi en anglais et pousse la balade jusqu’à Waterloo

BRUXELLES La nouvelle édition du Petit Futé Bruxelles vient de s’installer dans les bacs. Cette année, le guide touristique le moins cher du marché s’accompagne d’une édition – in English please – logiquement agrémentée d’une escapade à Waterloo.

Judicieux , même si la découverte de la cité dirigée par Serge Kubla se limite à une grimpette sur la butte, une visite du musée Wellington ainsi que quelques hôtels et restaurants avoisinants. Plus complète – pour Bruxelles en tous les cas –, la version francophone ne cumule pas les lourdes erreurs factuelles de l’année passée. Elle n’évite néanmoins pas les innombrables coquilles, quelques approximations gastronomiques (le restaurant Fresh Mama, à Uccle, n’est plus depuis deux mois).

La volonté de coller à l’actualité touristique et culturelle bruxelloise apporte une réelle fraîcheur au guide. Dommage, notamment, que la première expo annoncée ait fermé boutique le 9 mai. On s’étonnera également de la diatribe sur le rapport qualité-prix de certains hôtels bruxellois au profit, certes, des chambres d’hôtes. Encore eût-il fallu développer la rubrique dans ses grandes largeurs.

À lire et relire chaque année ce guide touristique, on en vient à se demander à qui il peut bien s’adresser. “Aux Belges et à ceux qui restent pour un plus long séjour”, selon le ministre bruxellois du Tourisme Christos Doulkeridis…

M. L.

en savoir plus

Petit Futé Bruxelles 2010-2011, 9,95 euros. www.petitfute.be.

Plus complète, la version francophone ne cumule pas les lourdes erreurs factuelles de l’année passée.