Le défenseur français de Mons se méfie du déplacement à Beveren

MONS Une semaine après avoir caressé la première place 24 h durant, Mons en prendra-t-il possession à plus long terme ? Il faudra pour cela aller gagner à Beveren, ce qui n’est pas forcément une mince affaire.

“On ne s’attend pas à un match facile, acquiesce Maël Lépicier. Beveren revient dans le parcours depuis le changement d’entraîneur et l’arrivée de quelques joueurs dont le Nigérian Amodou Abdullei, auteur de trois buts en quatre rencontres, et qui a apporté la puissance physique qui faisait défaut au premier tour. En tant que défenseur, je pense à lui.”

N’allez toutefois pas croire que le défenseur français fasse une fixation sur son prochain adversaire. D’un naturel relax, il a pour lui la confiance accumulée face aux autres artificiers de l’antichambre.

“On n’a jamais été mis en grandes difficultés, mais je pense quand même à Cavens, face à qui nous avons souffert. Cela dit, le doute n’est en aucun cas présent dans notre vestiaire. On sait qu’à 100 %, on va battre tout le monde. Notre seul souci, donc, est d’arriver à 100 % le jour du match. C’est la première fois que je joue la montée : c’est plaisant !”

Jay, en délicatesse avec son mollet, ne figure pas dans l’effectif, au contraire de Dia. Agyeman et Coppin évoluaient en B.

Kevin Centorame

Le noyau : Peersman, De Vlamynck; Dia, Timmermans, Sankaré, Lépicier, Grondin, Bailleul, Van Imschoot, Diane, Jarju, Gueye, Oussalé, Matumona, Roussel, Sanogo.