Le futur bourgmestre de Mont-de-l'Enclus veut plus de transparence

MONT-DE-L'ENCLUS En politique depuis seulement six ans, Jean-Pierre Bourdeaud'huy a été plébiscité avec plus de 600 voix de préférence lors du scrutin du 8 octobre.

Son parti, le MR, en position de force, a acquis la majorité absolue avec neuf sièges sur 13, un record pour l'Enclus. Jean-Pierre Bourdeaud'Huy sait combien la mission qui lui a été octroyée ne sera pas facile.

Il entend faire de Mont-de-l'Enclus un endroit où il fait bon vivre. Il dégage cinq axes prioritaires afin d'améliorer encore le niveau de vie dans cette entité rurale.

Les inondations. "C'est ma grande priorité. Durant six ans, les autorités communales n'ont pas assez investi dans les travaux concernant les inondations. Nous allons travailler sur ce dossier afin de remédier le plus rapidement possible à ce problème. Six ou sept zones feront l'objet d'une attention particulière. Pour ce faire, je vais prendre un avis technique auprès du commissaire provincial car je ne veux pas délocaliser le problème. Il est clair qu'un tel ouvrage coûtera très cher. Il faudra budgéter ces travaux tant sur les finances que sur la durée."

L'entretien des voiries et fossés. "C'est le baromètre de la population. Des routes en bon état et des fossés bien curés sont fondamentaux dans une commune. Certaines voiries sont endommagées. Il faudra les réparer mais les travaux ne seront pas spectaculaires."

La communication. "Il faudra améliorer notre communication. Il faudra informer les Enclusiens sur ce qui se passe dans leur commune. Je veux casser cette barrière qui sépare la population et les autorités communales. Nous devrons être davantage à l'écoute des citoyens. Pour cela, nous allons créer des comités de quartier et ainsi prévoir des rencontres citoyennes. Nous jouerons cartes sur table, à livre ouvert. D'ailleurs, l'un des échevins, Noël Geurts, aura dans ses attributions la rencontre citoyenne. Il servira de relais entre les préoccupations des citoyens et le pouvoir politique."

Le tourisme. "Il faut savoir que la plus grosse industrie au Mont-de-l'Enclus est l'Horeca et les commerces. Ces deux domaines emploient environ une centaine de personnes. Le Mont- de-l'Enclus est une zone touristique qu'il faut développer. Il serait inutile d'attirer des grosses entreprises dans cette zone puisque nous ne sommes pas à un carrefour important et d'autre part, cela anéantirait le paysage de la commune. Nous privilégions les PME. Pour exemple, l'atelier rural est un projet valable qui va dans ce sens, mais il faudra peut-être revoir la formule. Par ailleurs, si nous voulons développer le tourisme, nous devrons obligatoirement travailler avec Kluisbergen."

Motiver les sociétés locales. "Nous comptons plusieurs sociétés locales comme la musique, le troisième âge... La commune doit jouer un rôle actif dans ces sociétés. Il faut pouvoir les aider en mettant, par exemple, des infrastructures à leur disposition ou en leur offrant une aide financière. L'une de mes volontés est également de relancer un club de foot et d'autres activités sportives sur l'Enclus. Cela se fera avec une aide communale. De plus, un tel projet amènera de la vitalité dans les villages."

Quentin Huart

Jean-Pierre Bourdeaud'huy veut améliorer le contact avec les citoyens. Il créera des comités de quartier afin de les entendre. (HUART)