Qui donc en veut

aux matous

de la rue de Péronnes?

ANTOING Le bâtiment est là, au bout de la rue de Péronnes à Antoing. Rassurez-vous, les Chats sauvages n'ont rien d'agressif. Ils vivent paisiblement dans cette bâtisse pourvue d'un beau jardin, sous l'oeil attentif de la maîtresse des lieux, Micheline.

Créé en 1992 déjà, l'asbl Les chats sauvages accueille une petite quarantaine de pensionnaires. Toujours avec la même philosophie. Nous ne sommes pas un refuge, précise d'emblée Micheline Buisine. Nous recueillons uniquement les chats errants. Maintenant, beaucoup de gens viennent déposer des chats à notre porte. Les abandons sont nombreux. Les chats sont castrés en entrant chez nous.

Une infirmerie, une salle de convalescence et une salle pour les malades à l'étage, un dortoir et une grande pelouse pour gambader à son aise au rez-de-chaussée... Que demander de plus? Un peu de tranquillité, peut-être. En effet, voici quelques semaines, Les chats sauvages étaient victimes de plusieurs faits de violence particulièrement cruels.

Nous avions posé une clôture électrifiée autour du bâtiment afin que les chats ne puissent pas s'évader, explique Micheline Buisine. Le 21 juillet dernier, durant la nuit, des vandales se sont introduits à l'intérieur des locaux en cassant la clôture. Ils ont enlevé cinq chatons et ont massacré une chatte. Ils n'ont rien volé. C'était vraiment un acte gratuit. Deux jours plus tard, ils remettaient le couvert. A l'époque, plusieurs lettres de soutien étaient arrivées à notre bureau.

Mais qui en veut donc autant aux matous de la rue de Péronnes? Micheline a bien sa petite idée là-dessus, mais elle préfère ne pas en parler.

Quoi qu'il en soit, les chats aspirent à présent à un peu de quiétude. L'équipe de bénévoles qui se relaient durant la semaine est toujours aussi motivée, malgré ce coup du sort.

S'il ne s'agit pas d'un refuge, il est tout de même possible d'y adopter un animal.

Au niveau subsides, c'est le calme plat. L'asbl souhaiterait pouvoir introduire un dossier auprès de la ville d'Antoing. En attendant, l'argent provient des fêtes, des dons et des soupers. A cet égard, Les chats sauvages organisent un barbecue d'été le dimanche 26 août à partir de midi à l'école Saint-Pierre à Leuze.

Les personnes intéressées par ce repas ou par tout autre renseignement à propos de l'asbl peuvent composer le 069/44.35.13 ou le 0497/42.77.11.