TF1, 20H45

Le concert des Restos du Cœur est pour TF1 l’occasion de réaliser sa meilleure audience de l’année chez nous

PARIS “Aujourd’hui, on n’a plus le droit, ni d’avoir faim, ni d’avoir froid.” Voilà maintenant plus de 25 ans que l’hymne des Restos du Cœur, composé par Jean-Jacques Goldman, retentit chaque année. Un quart de siècle durant lequel la précarité en France, mais aussi en Belgique, n’a malheureusement pas diminué, que du contraire, et où le mouvement lancé par Coluche demeure plus que jamais indispensable pour les personnes nécessiteuses.

La soirée des Enfoirés reste à ce niveau une des clefs de voûte du bon fonctionnement des Restos, grâce aux recettes générées par la vente des CD et DVD du concert. Chaque vente permet de distribuer 18 repas ! Mais ce concert est aussi l’événement télé de l’année dans le domaine des variétés, réalisant une des meilleures audiences de l’année en France (plus de 10 millions de téléspectateurs) et permettant à TF1 d’obtenir son meilleur score annuel en Belgique. L’an dernier, vous étiez ainsi près de 800.000 rivés derrière votre poste. Autant dire que ce soir, la RTBF et RTL devront se contenter des miettes. D’autant que toutes les conditions du succès sont à nouveau réunies, avec une flopée de stars. Une joyeuse bande de saltimbanques qui accueille une petite nouvelle en la personne de Zaz, qui interprétera notamment La montagne aux côtés de Goldman, Thomas Dutronc et Jean-Louis Aubert.

Reste que tous les artistes ne souhaitent pas participer aux Enfoirés. Renaud, qui avait fait partie à une époque des concerts, trouve que l’émission a trop dévié vers le Barnum. “Aujourd’hui, ça ressemble à un grand cirque carnavalesque. Tout le show-biz participe aux Enfoirés : les comédiens, les top-modèles, les joueurs de foot… Moi, ça ne m’intéresse plus… On me propose à chaque fois des duos improbables. Je n’ai pas envie de chanter avec Mimie Mathy, Christophe Maé ou Patrick Timsit, ni d’être déguisé en clown pour chanter La Mamma.”

Florent Pagny a aussi confié qu’il ne voulait plus faire les Restos, mais pour d’autres raisons : “Lorsque Coluche a créé les Restos, ce n’était pas pour que ça dure, mais pour lancer une impulsion et que les pouvoirs publics jouent désormais leur rôle.” Pas faux. Mais, en attendant, heureusement que les Restos sont toujours là pour des centaines de milliers de personnes.

Frédéric Seront

L’an dernier, vous étiez près de 800.000 à suivre en Belgique le concert des Enfoirés.